• Publié le 06-11-2018

Les entreprises belges championnes de l'IA

Les entreprises belges championnes de l'IALa Belgique figure dans le peloton de tête européen en matière d'intelligence artificielle. Les entreprises investissent davantage dans ce domaine que des pays comme les Pays-Bas, l'Italie ou la Suisse relève une enquête Ernst & Young.



L'intelligence artificielle affiche une forte montée en puissance en Europe. Au cours de la dernière décennie, un peu plus de 9 milliards d'euros ont été investis dans cette technologie par le biais d'acquisitions ou d'injections de capitaux. L'Allemagne, la France et le Royaume-Uni sont les leaders du marché, mais la Belgique occupe le septième rang en termes d'investissement et figure à ce titre dans le peloton de tête, relève l’enquête menée par Ernst & Young pour le compte de Microsoft.

Ces dix dernières années, la Belgique a investi plus de 100 millions d'euros dans de jeunes entreprises actives dans le domaine de l’IA. Ce montant est plus de deux fois supérieur à celui investi par les Pays-Bas, par exemple, et permet à la Belgique de devancer des pays comme la Finlande, l'Irlande, l'Italie, la Norvège et la Suisse.

Plus concrètement, les entreprises belges consacrent principalement leurs investissements IA dans des technologies telles que le machine learning (81%) qui permet aux ordinateurs de découvrir des modèles à partir de grandes quantités de données. 
Comparativement aux entreprises européennes, elles estiment que les robots intelligents (62% contre 44%) et le traitement du langage naturel (48% contre 40%) offrent plus de possibilités. 
Toutefois, l'IA destinée aux agents virtuels, à la reconnaissance vocale et l'analyse de texte obtiennent de moins bons résultats, tant chez nous qu'ailleurs en Europe.

L'IA est principalement utilisée pour assurer la maintenance prédictive, pour mieux cerner les besoins futurs des consommateurs et ainsi optimiser la chaîne d'approvisionnement, et pour automatiser des opérations logistiques.

Toujours selon l’étude, l'IA serait déjà sortie de sa phase initiale tant en Belgique qu’en Europe. Un peu plus 75 % des entreprises interrogées sont dans une phase pilote précoce ou utilisent déjà sélectivement l'IA pour un certain nombre de processus. Avec ce niveau de maturité, elles font jeu égal avec leurs concurrents européens.

« L'intelligence artificielle a progressivement dépassé la phase de développement et est utilisée efficacement dans le monde des entreprises. Mais nous devons passer à la vitesse supérieure et faire en sorte que l’IA contribue activement à l'automatisation de nos entreprises », conclut Didier Ongena, General Manager de Microsoft Belux. 

En outre, les entreprises qui commencent à travailler avec l'IA ont un avantage concurrentiel et affichent donc un taux de croissance plus élevé. 



 

By registering to this newsletter, I am allowing the publishers the right to use my information for networking purposes, to receive further information leading up to events, to receive post events information from the events actors & speakers, for follow-up emails and for my picture to be taken during the events..