DF
 
  • Publié le 12-11-2020

Les administrations publiques sous pression numérique

Les administrations publiques sous pression numériqueLa transformation numérique s’impose dans quatre agences gouvernementales sur cinq, révèle une nouvelle étude.Mais le manque de vision empêche les services civils d’aller plus loin dans la digitalisation des administrations. Analyse.



Une enquête commanditée par la société de stockage Saas Pure Storage et menée auprès de plus de 500 responsables informatiques d'institutions publiques européennes indique que les administrations publiques saisissent l’opportunité de la pandémie actuelle pour accélérer leur transformation et innover leur infrastructure informatique. 

Alors qu’en 2019 plus de la moitié des responsables informatiques des gouve ements européens admettaient qu'ils réviseraient leur infrastructure TIC d'ici deux ans, la nouvelle étude souligne qu’ils sont désormais 83% à considérer que la pandémie a rendu ce besoin encore plus urgent qu’avant.
Seuls 8% des sondés estiment « être bien préparés pour les difficultés liées à la COVID-19, avec une demande exponentielle de nouveaux services et de ressources tels que l'infrastructure d'accès à distance (83%) ou de nouvelles applications pour continuer le travail pendant les confinements (81%) ». 

L’étude permet ainsi de souligner que la crise a provoqué un stress considérable pour les responsables informatiques : 72% d’entre eux témoignent d’une pression plus importante pour adapter les business models.

Mais les responsables informatiques considèrent néanmoins qu’il reste encore de nombreux d'obstacles à leur transformation numérique, en particulier conce ant les technologies vieillissantes et la sécurité. Selon eux, le matériel ancien entraîne des coûts opérationnels plus élevés (87%), une efficacité amoindrie (80%) et une flexibilité opérationnelle réduite (82%). 

En outre, plus de la moitié des personnes interrogées (59%) trouvent leurs investissements dans la sécurité des infrastructures pas assez suffisants pour une sécurité informatique complète. 

Mais c’est probablement le manque de vision absolu pour numériser davantage les services qui est dénoncé massivement par un tiers des interrogés (34%). 

Les responsables informatiques européens sont convaincus qu'ils devront être plus flexibles avec la technologie et prioriser les investissements. Une majorité significative de répondants (71%) pensent qu'ils devraient utiliser la technologie de manière plus créative que jamais afin de pouvoir faire davantage avec moins de ressources. Deux tiers d’entre eux (66%) affirment que les méthodologies agiles et le design thinking sont plus importants aujourd'hui qu'ils ne l’ont été avant la pandémie.

L’étude conclut enfin que les responsables gouve ementaux européens prévoient, pour les deux prochaines années, d'investir dans la sécurité et dans la gestion des risques (73%), la technologie de travail à distance (60%) et les services cloud (63%). Pendant ces six de iers mois, les projets de transformation numérique ont progressé pour plus d'un tiers des interrogés (36%).
 
« Cette année civile a été un véritable stress test pour les responsables informatiques du secteur public, » a déclaré Theo Van Teylingen, directeur Benelux chez Pure Storage. Même si ce de ier reconnaît que malheureusement que les infrastructures informatiques sont encore trop rigides et peu adaptées pour l’ère actuelle. 
 

Jobsrss

 

By registering to this newsletter, I am allowing the publishers the right to use my information for networking purposes, to receive further information leading up to events, to receive post events information from the events actors & speakers, for follow-up emails and for my picture to be taken during the events..