MAS
 
  • Publié le 17-09-2020

Les experts digitaux freelances épargnés par la crise Covid

Les experts digitaux freelances épargnés par la crise CovidLa majorité des freelances digitaux en Belgique ont survolé la crise sans trop de casse. Ils ont même pu maintenir leurs activités à des tarifs horaires inchangés ; à condition d’investir dans des formations diverses et le développement personnel, relève une étude réalisée par NedWorks. Analyse.



La tendance se renforce d’année en année dans le secteur digital belge : de plus en plus de personnes choisissent de proposer leurs talents digitaux aux entreprises en toute indépendance.

Même en cette période difficile, où il est souvent plus difficile de trouver des missions, une grande majorité de freelances actifs dans le marketing digital ont pris l’initiative d’investir dans des formations continues, révèle une enquête menée par l’agence de recrutement belge NedWorks auprès de plus de 300 freelances actifs dans le marketing digital en Belgique à l’occasion de la Jou ée du freelance en Flandre.

Cette étude a ainsi le mérite de fou ir chaque année diverses tendances dignes d’intérêt pour le secteur digital.
Dans un contexte marqué par l’intérêt des professionnels du digital pour le travail sous statut de freelance, l’étude pointe également du doigt le fait que de plus en plus d’employeurs s’intéressent également aux spécialistes pratiquant leur expertise en freelance. 

Bien qu’une minorité d’experts indépendants sondés admet avoir dû réduire ses tarifs jou aliers, plus des trois quarts d’entre-deux ont pu survolé les moments les plus difficiles de la crise en continuant à facturer leurs prestations à des prix équivalents. 

L’explication serait à rechercher dans leur capacité à conserver une expertise et une valeur ajoutée même en temps de crise. Pour peu que les freelances digitaux investissent massivement dans l’autoformation. 

Selon l’enquête de NedWorks, « la formation continue et le recyclage sont la plus importante source de dépenses pour les freelances ». Plus concrètement, la moitié des sondés indiquent avoir amélioré leurs connaissances grâce aux formations, tandis que 60% des indépendants recourent également à leur réseau à cette fin. 

Toujours selon l’étude, plus de la moitié des employeurs interrogés faisant appel à des freelances considèrent ces de iers comme « une force temporaire pour absorber un pic de pression au travail ». 

La moitié des entreprises se rendent ainsi compte que les freelances sont une solution unique pour compenser un manque d’expertise dans leur organisation.  « Étant donné qu’ils se forment en permanence et acquièrent aussi des connaissances via un réseau réparti dans différents secteurs, les freelances sont un complément que les employeurs ne peuvent retrouver parmi leurs collaborateurs fixes », pointe encore l’étude de NedWorks. 

«Pour un freelance, la formation est cruciale tout comme le développement personnel. Dans un monde digital qui change vite, il convient de connaître les tendances auxquelles vos clients seront confrontés à l’avenir », confirme Mathias Ervyn, expert freelance en marketing et storytelling. 

« Grâce aux freelances, les entreprises ont accès à un réseau complet de connaissances précieuses. La digitalisation accélère tout, mais ce sont les gens qui font vraiment la différence », conclut Guy Gelaude, Chief Strategy Officer chez NedWorks.     

Jobsrss

 

By registering to this newsletter, I am allowing the publishers the right to use my information for networking purposes, to receive further information leading up to events, to receive post events information from the events actors & speakers, for follow-up emails and for my picture to be taken during the events..