null
 
  • Publié le 15-09-2020

Définir la norme de la 5G

Définir la norme de la 5GLes entreprises vont devoir repenser la manière dont la valeur est créée et distribuée dans une économie numérique. Nous avons besoin de normes techniques unifiées et de règles en matière de gouvernance des données.



En 2012, le professeur de droit américain Anu Bradford a inventé l’expression « l’effet Bruxelles » (« The Brussels Effect ») pour désigner la capacité de l’Union européenne à réguler unilatéralement les marchés internationaux. Nous sommes aujourd’hui entrés dans l’ère numérique dans laquelle les données remplacent la terre, le travail et le capital qui étaient auparavant les principaux facteurs de production économiques.Les entreprises vont devoir repenser la manière dont la valeur est créée et distribuée dans une économie numérique. Nous avons besoin de normes techniques unifiées et de règles en matière de gouvernance des données. Grâce à l’effet Bruxelles, L’Europe est peut-être le seul marché mondial où il existe à la fois la volonté et la capacité pour définir ces réglementations en cette ère numérique.Certains nomment les données « le nouveau pétrole ». Il existe toutefois une différence fondamentale entre les données et le pétrole. Les données sont illimitées et leurs sources augmentent indéfiniment. Le développement économique ne sera donc plus limité par les réserves finies en ressources naturelles. Un changement de la manière dont nous créons de la valeur depuis l’ère industrielle va se produire.Nous avons un besoin de réglementations et de gouvernance pour les données, car cette dernière est constamment à la traîne par rapport aux progrès technologiques. L’UE possède d’excellentes compétences en ce qui concerne les réglementations. Très franchement, la gouvernance des données a été négligée dans de nombreuses régions du globe. L’UE a par contre été une pionnière.Le Règlement sur la protection des données (RGPD) a marqué un progrès important dans la protection des données à caractère personnel. Il permet non seulement l’autodétermination informationnelle, mais propose également des solutions dans les cas où la confidentialité n’est pas respectée. En ce qui concerne la définition de normes, l’Europe doit aller de l’avant avec confiance.Son économie entretient des liens et des relations commerciales étroits et avec d’autres économies mondiales, les normes techniques qui lui conviennent le mieux sont par conséquent celles qui sont unifiées au niveau international et favorisent la coopération ainsi que l’inclusion.Un marché international régi par des normes unifiées bénéficierait à de nombreuses entreprises européennes d’excellence, car il leur permettrait d’exploiter pleinement leurs points forts. Depuis la révolution industrielle, l’Europe contribue au développement de normes plus que toute autre région.Les normes industrielles de l’UE influencent les types de produits que nous fabriquons et le commerce international. La réglementation REACH de l’UE relative aux produits chimiques guide la manière dont l’entreprise américaine Dow fabrique ses produits chimiques de la même manière que les normes européennes pour les produits laitiers guident les laiteries chinoises lors de l’installation de leurs équipements.Au bout du compte, ces réglementations améliorent la qualité dans le monde entier. Une gouvernance basée sur des règles et le multilatéralisme renforceront le rôle de l’Europe dans l’ère numérique et contribueront à la prospérité de l’économie numérique en Europe. Ces facteurs influenceront également d’autres marchés afin qu’ils développent leurs industries et leur économie de manière plus équilibrée.Le monde actuel regorge d’incertitudes. Les entreprises ont besoin de la certitude que leur procurent les règles et les systèmes pour leur indiquer la bonne direction. L’Europe est bien placée pour devenir le principal régulateur technologique au monde et définir les règles de l’économie numérique. J’espère qu’elle continuera à diriger la définition des normes et des règles multilatérales. Toutes les entreprises internationales, qu’elles soient européennes ou non, en bénéficieront.Catherine Chen est directrice du conseil d’administration de Huawei Technologies

Jobsrss

 

By registering to this newsletter, I am allowing the publishers the right to use my information for networking purposes, to receive further information leading up to events, to receive post events information from the events actors & speakers, for follow-up emails and for my picture to be taken during the events..