Digital First
 
  • Publié le 13-04-2017

Quand le développement de l'entreprise passe par la flexibilité au travail

Quand le développement de l'entreprise passe par la flexibilité au travailLa possibilité de travailler de façon flexible est indispensable au développement des entreprises, révèle une étude récente sur les tendances du travail. Aperçu des principaux avantages d'une culture de travail flexible pour les travailleurs et les employeurs.



62% de la population active mondiale apprécie le travail flexible. D’après 98% des sondés, le fait de pouvoir travailler depuis n’importe où a un impact positif sur la productivité.

Comment dès lors améliorer la productivité et le travail d’équipe ? En permettant aux travailleurs de choisir eux-mêmes leur lieu de travail, souligne l’étude des tendances du travail flexible réalisée par Polycom.

L’étude donne un aperçu des principaux avantages et défis d’une culture de travail flexible pour les travailleurs et les employeurs. Bien que les résultats diffèrent par pays, trois tendances importantes apparaissent.

 

D’abord, la presque totalité des sondés (98 %) est d’avis que la possibilité de travailler indépendamment de l’endroit accroît la productivité, car les employés peuvent alors choisir eux-mêmes le lieu de travail où ils sont les plus productifs.

Ensuite, 92 % des sondés trouvent que la collaboration par vidéoconférence bénéficie au travail d’équipe.

Enfin, l’étude montre que 62 % de la population active mondiale travaille de façon flexible – plus que jamais auparavant.

 

La transformation numérique explique ce phénomène en partie, puisqu’elle pousse les entreprises à chercher de nouvelles façons de travailler plus vite et efficacement.

 

En Europe, la majorité des sondés travaille régulièrement de façon flexible. Fait d’importance : les deux tiers des sondés (78 %) ont des collègues sur d’autres sites. L’utilisation de technologies collaboratives permet de rapprocher des collègues.

 

Cette évolution est d’autant plus importante que la majorité des travailleurs cherchent à mieux équilibrer leur vie privée et leur vie professionnelle.

66 % des membres de la Génération Y craignent de donner l’impression de travailler moins dur lorsqu’ils ne sont pas au bureau. Ce souci est partagé par 62 % des sondés du monde entier.

 

Autrement dit, si les organisations veulent poursuivre leur transformation numérique à une cadence rapide, elles doivent faire changer les attitudes et souvent aussi leur culture d’entreprise. La technologie est la clé de voûte de l’évolution de la culture d’entreprise. Les technologies collaboratives adéquates permettent aux équipes de collaborer et aux travailleurs d’avoir accès aux mêmes outils et informations que s’ils étaient au bureau.

 

 



 
.