• Publié le 17-07-2012

Tunz entre les mains d’Ogone!

Tunz entre les mains d’Ogone!Exclusif: le fournisseur belge de solutions de paiement électronique vient de racheter Tunz, propriété de Belgacom et détenteur de la solution de paiement mobile PingPing. Une opération financière hautement stratégique motivée par des ambitions de conquête internationale et par la généralisation des paiements via mobiles …



Ogone vient d’annoncer l’acquisition de Tunz.com, entreprise belge créée en 2007 par Gregoire de Streel et Jean-Guillaume Zurstrassen, devenue propriété du Groupe Belgacom depuis 2009 après sa prise de participation de 40% des parts du capital de la start-up.

L’accord de rachat, qui octroie à Ogone 100% des parts de Tunz.com, stipule que les trois entreprises vont poursuivre leur collaboration dans le domaine des paiements électroniques et mobiles. Avec Tunz.com, Ogone intègre de facto une plate-forme de monnaie électronique homologuée et disposant du passeport européen lui permettant d’exercer son activité dans l`ensemble des 27 pays de l`Union européenne.

L’acquisition a une valeur stratégique pour l’expansion d’Ogone, aussi bien au niveau de ses services que de son implantation géographique. Outre ses solutions de paiement en ligne utilisées par plus de 35.000 entreprises dans le monde, le fournisseur de moyens de paiement permettra désormais à ses e-commerçants de disposer de nombreux services financiers et de vendre à l’international sur base d’un seul et même contrat, tout en leur offrant un environnement complet facilitant les paiements mobiles.

« La reprise de Tunz permet désormais d’offrir à nos clients une palette complète de services de paiement électronique (80 méthodes de paiement internationales sur base d’un contrat unique) tout en leur évitant les complications administratives liées à l’ouverture de comptes étrangers et à la mise en place de contrats avec plusieurs acquéreurs », nous a confié Peter De Caluwe, CEO d’Ogone.

 Le rachat « surprise » de Tunz.com par Ogone sonne comme un coup de tonnerre dans le petit marché du paiement en ligne en Belgique, d’autant qu’il se justifie notamment par la montée en flèche des technologies mobiles.

Reste à voir comment les opérateurs mobiles belges (timides à adopter la technologie PingPing jusqu’à présent détenue par Belgacom) et les banques salueront cette opération qui pourrait bien cette fois doper considérablement le paiement mobile en Belgique compte tenu de la position plus neutre d’Ogone sur ce marché. Affaire à suivre …