• Publié le 25-06-2019

NTT Security lance le prix Women in Cybersecurity en Europe

NTT Security lance le prix Women in Cybersecurity en EuropeUn nouveau prix créé pour distinguer les femmes travaillant dans la cybersécurité et attirer davantage de candidates dans le secteur. Explications.



La division spécialisée en cybersécurité du groupe NTT a inauguré la première édition du prix « Women in Cybersecurity » destiné à distinguer les professionnelles talentueuses et inspirer les nouvelles venues du secteur.

Ce nouveau prix, créé en partenariat avec Global Digital Women (GDW), devrait permettre de mieux faire entendre la voix des femmes dans le secteur en Europe et de changer l’image qu’elles se font d’elles-mêmes. 
Il doit également encourager les plus jeunes d’entre elles à envisager une carrière dans un secteur qui ne compte que 26 % d’employées en Europe. 

Le projet s'inscrit en outre dans le cadre des efforts à long terme de NTT Security pour combler l'écart entre les sexes dans l'entreprise.
 
Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 13 septembre pour le Benelux. Les finalistes seront choisies par un panel d'experts indépendants et les noms des lauréates seront révélés à l’Information Security World, une série d'événements sectoriels organisés par NTT Security le 17 septembre à Vienne et le 15 octobre 2019 à Londres.

A noter que les femmes peuvent se porter elles-mêmes candidates ou proposer la candidature d'expertes en cybersécurité dans les deux catégories suivantes : Newcomer (« Nouvelle venue »), pour les femmes ayant travaillé dans le secteur de la cybersécurité pendant au moins 12 mois, et Professional (« Professionnelle »), pour les femmes ayant travaillé dans ce même secteur pendant 5 ans et plus.
 
« Aussi loin qu'on remonte, le secteur a toujours été confronté à un déséquilibre majeur entre les sexes. Avec le prix Women in Cybersecurity, nous cherchons à inciter davantage de femmes à se faire un nom dans le domaine de la cybersécurité. Il y a déjà beaucoup plus de modèles féminins aujourd'hui, mais il reste encore bien du chemin à parcourir », a déclaré Kai Grunwitz, SVP EMEA chez NTT Security.
 
Selon les derniers chiffres publié par l’organisme ISC, le déficit mondial de compétences en matière de cybersécurité est de 2,9 millions de professionnels, les femmes occupant un peu moins du quart (24%) des postes. 



 

By registering to this newsletter, I am allowing the publishers the right to use my information for networking purposes, to receive further information leading up to events, to receive post events information from the events actors & speakers, for follow-up emails and for my picture to be taken during the events..